mercredi 2 mars 2016

Programme de mars 2016

Vendredi 4 mars à 17h30 : « Les végétaux et le mutualisme » conférence de Maryse Tort, botaniste : Comment les végétaux pratiquent-ils le mutualisme ? Avec qui ? Quelques réponses seront proposées au travers d’exemples, et les implications de cette association seront envisagées.

Samedi 5 mars à 18h, vernissage de l’exposition de Ben Chappe.

Vendredi 11 mars à 14h30 : « 5-30 !!!» par les Grenouilles Liseuses, à la mairie de Langeac. HORS LES MURS
à 20h30 : « 5-30 !!!» vous est proposé au bocal de la Grenouille
>>>Entre le 11 mars 2016 (Fukushima 5 ans) et le 26 avril 2016 (Tchernobyl 30 ans), Grenouille  participe à l’appel « Pour une insurrection artistique, intellectuelle, scientifique et populaire » contre la contamination radioactive de la planète. Dans le cadre de cette « Insurrection artistique » , les Grenouilles liseuses présentent leur dernière création  « 5-30!!! » , une heure de textes lus, mêlés, démêlés, textes qui traversent les temps et les lieux, d’Hiroshima à Fukushima en passant par Tchernobyl, mais distillant l’espoir avec le soleil, le vent…

Samedi 12 mars à 20h30 : concert de Benoît Engrand
A la guitare sur des rythmes volontiers jazzy, cet artiste réinterprète des classiques de la chanson française et nous présente ses compositions « comme une réponse au présent ». Une belle soirée, conviviale et tendre.

HORS LES MURS vendredi 25 mars à 18h :« 5-30 !!!» par les Grenouilles Liseuses, au café-lecture La Clef à Brioude

Samedi 26 mars à 17h30 : « La dormition »
« La dormition » est un  terme utilisé dans le vocabulaire chrétien pour désigner la mort des saints ou des pieux fidèles , sauf en cas de mort violente ; il s’applique plus particulièrement à la mort de Marie.
Les guides-conférencières du Pays d’art et d’histoire nous feront découvrir les représentations de la dormition dans l’art sacré du Haut-Allier.

Samedi 26 mars à 20h30 : Théâtre « Résist’tente », avec Myriam Jolivet de la Cie Dzouf.« Ce qui compte, ce n’est pas de survivre mais de renaître ». Résist-tente relate des faits réels, des anecdotes, vécus dans la rue. Montrer la réalité telle qu’elle est ressentie ; montrer la part de chair et de sang de cette réalité.C’est comme un document théâtral qui raconte, qui donne à voir : il s’agit d’être en quête de justesse.