lundi 25 juin 2012

Expo des photos de Jérémie Mazet

à partir du 30 juin à 18h : Au gré des saisons et des envies une série de photos représentant ambiances et biodiversité des gorges de l’Allier.

L'expo restera en place jusqu'au 31 juillet.

samedi 23 juin 2012

La Compagnie à Galoche s'arrête au café grenouille


Histoires de pommes :
Une narration directe, une mise en scène simple, articulée entre une chaise et des pommes. Durant une heure les histoires s'enchaînent, ponctuées de manipulations et de petites fables. On y entend le Maroc et la Bretagne, l'Occitanie et la Grèce.

Samedi 30 juin, à 21h
spectacle précédé d'une auberge espagnole à 19h30

lundi 18 juin 2012

"Langeac, ville close" mise en récit par Gabrielle Andrieu

Passionnée depuis toujours par la recherche généalogique (avec son époux Adrien, elle a effectué en mairie de Langeac, pendant trente ans, un travail d’archivage et d’inventaire énorme dans ce domaine), la Langeadoise Gabrielle Andrieu, enseignante à la retraite, s’est intéressée très tôt à l’histoire du Langeadois qu’elle connaît à ce jour jusque dans les moindres détails. Les grandes et vieilles familles de la région n’ont plus de secrets pour elle. Puits de connaissances en la matière, ses recherches minutieuses l’ont conduite à écrire de nombreuses études, notamment dans la revue « Le Jacquemart », association dont elle est l’un des piliers, ou encore dans l’Almanach de Brioude. Une écriture fine vient enrichir ses articles très documentés. Son époque de prédilection s’étend depuis la fin du Moyen Age au XVIIIe siècle.

C’est précisément cette période qu’elle a choisi d’aborder lors de son intervention au café-librairie pour évoquer la cité Saint-Gal quand celle-ci était enclose derrière ses murailles, bien à l’abri. Mais cette sorte de réclusion ne présente pas que des avantages…

Nous saluons la visite de Gabrielle Andrieu, personnage très attachant du Langeadois. Sa science en matière d’histoire locale n’a d’égale que sa douceur et sa gentillesse.

Samedi 23 juin, à 16 h.

mercredi 13 juin 2012

Cephisa Cartonera au café-librairie le samedi 16 juin

Cephisa Cartonera est une alter-maison d’édition qui participe à un élan mondial, celui des éditions cartonera, qui a vu le jour il y a 10 ans avec Eloisa Cartonera (Buenos Aires, Argentine).
Cephisa cartonera (Clermont-Ferrand) publie de jeunes auteurs à la recherche de premières expériences éditoriales, mais aussi des auteurs reconnus prêts à crédibiliser notre action.

Les livres de Cephisa sont fait de cartons réutilisés et peints à la main qui leurs confèrent un visage unique.
Enfin, Cephisa Cartonera a pour but d’employer des salariés en réinsertion afin de répondre à un besoin malheureusement grandissant.
Cephisa cartonera est un projet total, par essence littéraire mais aussi artistique, écologique, communautaire et solidaire.
http://cephisakartonera.wordpress.com/

11 h présentation des Cartonera
12 h auberge espagnole
Après-midi Atelier proposé par Céphisa (8€)

Céphisa Cartonera propose 4 ou 5 textes à “éditer”.
Les participants repartent avec leur livre.

Café philo, vendredi 15 juin à 21h

Avec Marion Gandiglio

Petite biographie de Marion Gandiglio:
- Enfance voyageuse: Mexique, Vanuatu, Angleterre
- Etudes de philosophie à la Sorbonne
- Enseignante depuis 1995 en région parisienne puis à Brioude (lycée "La Fayette")
 Ecrits:
- Lettre ouverte à Michel Onfray ( sur son livre Théorie du corps amoureux)
- Rédaction du chapitre final ( Devenir enfant) du livre de Georges Gastaud: Sagesse de la révolution publié au "Temps des cerises"
- Nouvelles philosophiques ( non publiées)
Présentation de la soirée de vendredi
 Libre parole de chacun autour du thème: superstition et obscurantisme.
 Avec comme chemins de réflexion possibles:
 - La religion est-elle  purement et simplement superstition?
 -  Comment s'explique que l'on tombe dans des croyances superstitueuses?
(présentation du texte de Spinoza: Appendice au livre I de l'Ethique)
 -  L'obscurantisme est-il le seul fait des Eglises?
 - Comment se libérer de la superstition et de l'obscurantisme?
Précédé d'une auberge espagnole à partir de 19h30. Amenez votre casse-croûte et partageons paroles et nourriture!