vendredi 23 mars 2012

24 mars: Soirée musicale avec Dominique Reynier

La soirée débutera à 19 h par une auberge espagnole : chacun amène de quoi manger et on partage…
Et se poursuivra avec Dominique et sa guitare, venez nombreux l'écouter et/ou reprendre en cœur vos chansons préférées.
Vous pouvez découvrir Dominique Reynier, auteur-compositeur, et découvrir ses chansons sur le site de son association TEKITOA (http://tekitoa43.free.fr/), à Aubaron, à côté de Fix Saint Geneys, en cliquant ici.


mercredi 21 mars 2012

Non concours de poésie : la lecture de Thian, le dragon bleu (extrait)

C'est dans une ambiance flamboyante que GRENOUILLE a sacré le printemps de la poésie, mercredi soir. Ils sont venus, ils sont tous là, les poètes maudits, les obscurs, les sans grade, les besogneux du sonnet, les tyrans de l'alexandrin (vers de douze pieds dont l'origine vient de la chanson de Claude François, "Alexandrie ! Alexandrin !') pour écouter, lire et déguster les poèmes gagnants du Non-Concours de Poésie 2012. Sous le haut patronage de Marieke JOUHANEL, l'exquise présidente de l'association du Café Grenouille, surnommée la Bernadette Chirac langeadoise, et devant un magnifique dessin à l'encre de Véronique BENE la représentant sur un arbre perchée, Cécile et ThIAN ont déclamé en compagnie d'une quinzaine d'impétrants venus de Cunes, de Blesles, de Taillac et même de Brioude, sous-préfecture de la Haute-Loire. Quelques moment d'émotion aussi, lors de la lecture d'un poème écrit par une correspondante syrienne à la lumière du printemps arabe. La soirée s'est achevée en véritable orgie romaine avec la dégustation d'un petit vin de Boudes qui fit chauffer les corps et pétiller les âmes déjà conquises par tant de métaphores...

lundi 19 mars 2012

Rencontre avec Pierre Présumey

Avec Pierre Présumey, à l'écoute de tout ce qu'il a pu dire de juste et de sensible à la fois sur la littérature, le deuil et même les "émotions géologiques" qu'on éprouve en Haute-Loire… un petit souvenir en croquis de cette très belle rencontre.

dimanche 11 mars 2012

Rencontre avec Pierre Présumey

Le samedi 17 mars à 16h

Pierre Presumey est né en 1952. Il a enseigné les lettres classiques au Puy-en-Velay et depuis 2000, en classes préparatoires au Lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.
Depuis longtemps il écrit des poèmes réunis en recueils plus ou moins importants presque tous publiés "Pré#Carré éditeur" à Grenoble.
Les "Choses de la vie" sont au cœur de son inspiration qui s’appuie sur un regard attentif porté sur la nature animale et végétale,  l'écoulement des saisons, les métamorphoses des êtres.
La perte de son fils en 2008, l'a conduit a un approfondissement supérieur : que peut la parole poétique face à l'absence? L'impuissance des mots est-elle vraiment totale ?
Ce poète lira des poèmes déjà parus ou à paraître.

Il a publié :
  • Territoires toujours repris, LO Four,1984
  • Le cœur besogneux , Le Pré de L'Age, 1987
  • La bonne épaule , Le Pré de L'Age, 1990
  • La grande aiguille, le Dé Bleu, 1991
  • Lettre aux amis au bord de l'eau, Pré de l'Age, 1993
  • Cela convient, cela suffit, Le Pré carré, 1999
  • 6 livrets épuisés ou inédits, Le Pré carré, 2008.
  • Le grand garçon, Le Pré carré, 2010
  • articles et poèmes dans JIM (Journal Intime du Massif Central)
  • texte accompagnant l'album Doisneau en Ardèche, FOL Privas, 2001
  • coauteur du Dictionnaire de culture littéraire, PUF, 2002

  • "N'oubliez pas, jeunes gens, les grappes lourdes de lilas,
    Ni les mains délaissées sur le repli du drap ;
    N'oubliez pas de contempler le ciel changeant,
    Ni d'écouter les douces bêtes silencieuses.
    Pensez qu'il vous faudra chanter aussi, malgré tout,
    Et promettre, malgré tout ;
    Enfin, jeunes gens, n'oubliez pas
    Toutes ces traces perdues dans la neige,
    Ni toute la lenteur qui vous a précédés.
    "


    Une vidéo dans laquelle son éditeur, Hervé Bougel, présente Pierre Presumey :

    lundi 5 mars 2012

    samedi 3 mars 2012

    Lectures croisées d'auteures

    par le  collectif « Parce qu’on est là »
    Jeudi 8 mars à 17h30

    Avec Renée Defay, Axelle Pechaire, Betty Berlier, Chantal Lambert

    Mise en scène Bruno Boussagol (Cie Brut de Béton), accompagnement Martine Bonnefoux.

    L’idée des lectures croisées est née à la suite d’un atelier d’écriture et de création théâtrale animé par Bruno Boussagol en 2007 dans le cadre des activités culturelles et artistiques proposées par l’Espace Rencontre du CH Ste-Marie pour les usagers. Un spectacle «  Parce qu’on est là » est né  en 2008 et a été joué en public pour 6 représentations (Clermont, Le Puy, Marvejols).

    Les textes à l’origine de ce spectacle ont été édités en février 2011

    Les lectures croisées sont venues s’ajouter spontanément avec l’objectif de partager des textes d’auteurs avec le public en reliant deux auteurs, choisis pour leur proximité d'écriture. Ces lectures sont proposées dans différents lieux chaque trimestre (Clermont- Ferrand, cour des trois coquins,  le Puy, Bibliothèque Municipale…) et ce mois-ci au Café Grenouille à Langeac.

    Renée Defay, Axelle Pechaire, Betty Berlier, Chantal Lambert font aussi partie des auteurs du livre HP Blues à découvrir au Café Grenouille.


     

    vendredi 2 mars 2012

    Hommage à Giono chez Grenouille le 7 mars 2012

    L'Homme qui plantait des arbres est un film d'animation réalisé par l'illustrateur canadien Frédéric Back pour Radio-Canada en 1987 à partir de la nouvelle du même nom écrite par Jean Giono en 1953. 

    Dans la version française présentée ici, cette histoire magnifique est racontée par Philippe Noiret.
    Le film a reçu de nombreux prix en 1987 dont l'Oscar du « meilleur film d'animation » et le Grand Prix du Festival international du film d'animation d'Annecy.

    Jean Giono écrivit "L'Homme qui plantait des arbres" pour « faire aimer à planter des arbres », selon ses termes. Il s'agit de l'histoire, présentée comme authentique, du berger Elzéard Bouffier, personnage pourtant de fiction, qui fait revivre sa région, localisée en Haute Provence, entre 1913 et 1947, en plantant des arbres.
    La nouvelle est aujourd'hui considérée comme un manifeste à part entière de la cause écologiste. Elle véhicule de nombreux messages : écologiques, humanistes et même politiques. L'histoire d'Elzéard Bouffier est en effet une parabole de l'action positive de l'homme sur son milieu et de l'harmonie qui peut s'ensuivre.

    Le film sera présenté au Café Grenouille le mercredi 7 mars à 16 h et à 20 h. Durée 30 mn. Entrée libre.

    …Et bien sur, dans le cadre de notre "mois Giono", venez écouter les lectures de Cécile, tous les jeudis de 15 à 16 h

    jeudi 1 mars 2012

    Le programme de mars!

    Mercredi 7 mars à 16 h et à 20 h
    Film d’animation « l’homme qui plantait des arbres » 1987, adaptation d’une nouvelle de Jean Giono, avec la narration de Philippe Noiret, réalisé par Frederic Back de Radio-Canada. Durée 30 mn. Entrée libre.

    Jeudi 8 mars 17 h 30 Lectures croisées d’auteures (Nothomb / Sagan, Duras, Marie Cardinal… ),  par le  collectif « Parce qu’on est là » Renée Defay, Axelle Pechaire, Betty Berlier, Chantal Lambert. Mise en scène Bruno Boussagol (Cie Brut de Beton). Entrée libre

    Samedi 10 mars de 16 à 18 h «Envie d’écrire en toute simplicité» atelier gratuit proposé par Danaï.

    vendredi 16 mars 19 h Auberge espagnole (chacun apporte de quoi partager) suivie de jeux de société.

    samedi 17 mars à 16 h Rencontre d’auteur :
    Pierre Présumey
    vient présenter ses livres.

    mercredi 21 mars à 18 h 30 Dans le cadre du
    « Printemps des poètes », non-concours de poésie sur le thème« Souvenirs d’enfance ». ouvert à tous. Poèmes à envoyer ou apporter au café Grenouille avant le 19 mars !

    jeudi 22 mars de 17 à 19 h. (et non le 28 mars comme annoncé initialement)
    Atelier d’écriture avec Igor / Prix : 8 euros/la séance

    Samedi 24 mars 19 h Auberge espagnole suivie
    d’un temps musical
    avec Dominique Reynier
    (chansons poétiques accompagnées à la guitare)

    Tous les jeudis : • le midi : « Auberge espagnole »
    • de 15 h à 16 h : Lecture à voix haute par Cécile – textes de Giono