mercredi 13 août 2014

Yvan Marc en concert, samedi 16 aout, place de la Halle à 21h


crédit photo : Laurence Barruel

Elle court sur le papier depuis quelques temps déjà la plume sensible, parfois espiègle, toujours inspirée, de ce grand type un peu farouche, un peu sauvage.

Elle a chanté dans de nombreux micros, devant des salles pleines à craquer, aux quatre coins de la France cette voix grave au timbre atypique.

Ils en ont vu ces yeux clairs, des sourires et des kilomètres qui défilent.

Elles ont même caressé les étoiles du show business et de la Music Industry ces mains, celles d’Yvan Marc.

Pas habitué au coup de projecteur sur lui, aux rushs promo, à la gestion d’une image, aux choix marketing, il en est rapidement revenu. Au moins ce flirt avec les étoiles lui a-t-il permis de savoir ce qu’il voulait vraiment : faire des chansons simplement sans chercher à séduire coûte que coûte, et rester sincère avec lui même.

C’est dans un petit village de la Loire, Ecotay L’Olme, qu’Yvan Marc a composé ses premières chansons. Il avait alors 14 ans et c’est avec quelques copains du village  - qui s’appelaient Mickaël Furnon, (chanteur des Mickey 3d)  et Pascal Colomb (bassiste sur la tournée de Vanessa Paradis, Françoise Hardy) – qu’ils avaient décidé de s’enfermer dans un garage pour écrire des chansons, plutôt que de frimer sur la place du village avec leurs bécanes. Mais faire des chansons ce n’est pas un métier. Pion dans un lycée, Yvan n’a qu’un souhait: devenir prof d’éducation socio-culturelle dans un lycée agricole, à la campagne dans le 43. Son vœux sera exaucé l’année de ses 29 ans.

Et puis un jour : le succès de son pote Mickaël Furnon. énorme, colossal. Les « Mickey 3d » l’embarquent dans le tourbillon des tournées pour de nombreuses premières parties. C’est alors qu’une des Majors le repère et le signe. L’expérience, comme évoquée plus haut, sera mitigée.

Yvan Marc poursuit sa route en toute simplicité, une route qui lui convient mieux, en toute indépendance. A la façon d’un artisan, l’artiste enchaine les albums : « La Grève » (Prix ADAMI Bruno Coquatrix), « A Bout de Bras ».  Mais Yvan Marc se retrouve tout seul suite aux faillites de son label et de son tourneur.

On se dit qu’après tout ça, n’importe qui aurait jeté l’éponge. Sauf qu’ Yvan Marc  écrit, joue et compose pour le plaisir, le plaisir simple de faire de bonnes chansons et de les partager. Il reprend alors son projet en main, s’occupe de sa tournée, fonde son association et fait comme à ses débuts : tout.
Il monte un nouveau spectacle en acoustique et part en formation réduite avec pour objectif de monter une tournée privilégiant des petits lieux insolites qui sont porteurs d’un projet culturel en milieu rural. Il enchaine avec son musicien des cafés librairies, des granges culturelles, des cafés associatifs, des petits théâtres de campagne où l’écoute est au rendez-vous, l’idée de cette tournée étant de retrouver le plaisir et le partage. Une chanson sans enrobage, sans lumière, sans retours scène, sans technicien : une chanson livrée à l’état brut.

Ces expériences scéniques lui ont permis de trouver un nouveau souffle, une nouvelle envie, un nouvel axe de composition pour l’album qu’il présente aujourd’hui.

Cet album est le fruit du parcours d’Yvan Marc, de son vécu, de sa personnalité. « J ‘oublie », un fabuleux duo avec l’amie Lisa Portelli, évoque l’oubli de l’essentiel dans un monde d’ambitions,  « L’équilibre »  la force de repartir après un échec, « Les Grilles Fermées » les drames qui se jouent  dans les usines de France. Et puis des morceaux de tendresse : « Les Filles » commentées par le pote Mickaël Furnon, « La Couleur du Matin » ou encore « L’air pur ».

L’album d’Yvan Marc est un formidable album de chansons. Les textes nous emmènent, les mélodies enchantent et la production sublime. Il y a beaucoup de disques de chansons. Mais Un album de cette qualité est si rare qu’il en devient précieux.

Biographie de VICKEN SAYRIN 

http://video.mytaratata.com/video/iLyROoafttj5.html
http://www.yvanmarc.fr/